Home Page Image
 

« Pour moi, l’acier, résistant et à la fois fragile puisqu’il faut le protéger, ressemble étrangement à l’artiste.

 Le fil d’acier sert de lien entre le sculpteur et le public. Ce dernier fait vivre la sculpture et donne par conséquent un sens à la démarche de l’artiste. »

Jean-Claude LEON
Sculpteur à Gradignan en Gironde ( 33 )
 
 
 

 

 

Parcours Artistique

Je suis né à Espelette, au cœur du Pays Basque. Dés l’enfance, la sculpture est pour moi le plaisir de tailler le bois au couteau.
         A l’adolescence, je créé des personnages, des animaux … devinés  soit dans une branche d’arbre, soit dans un morceau de marbre, une corne, une dent….  Etudiant, la découverte de grands sculpteurs comme Rodin, Brancusi, Moore…est pour moi un enchantement et un formidable moteur créatif.
         A partir de ce moment là, et durant une trentaine d’années, j’expérimente la plupart des matériaux, tels que : la terre, la pierre, le bronze, le lamellé collé, la résine, avec lesquels j’aborde des thèmes toujours proches de la nature : nus, couples, maternités, animaux….
         Le bois, la pierre, me permettent de réaliser des formes sobres, mais la fragilité de ces matériaux impose des masses importantes. La résine autorise presque toutes les libertés dans l’espace, mais nécessite la création d’une armature, souvent métallique. Ce squelette d’acier possède l’âme de la sculpture en devenir. Pourquoi alors le cacher par un autre matériau ?
         1996 voit  le départ de mon travail sur l’acier. Ce matériau commun offre la possibilité de formes très simples, fines, élancées, aériennes et solides. J’aborde depuis lors, des thèmes plus personnels, davantage rattachés à notre époque : souffrance, racisme, angoisse, difficulté à communiquer….
         Entre 2003 et 2007 mon travail  porte toujours sur des sculptures en acier mais s’articulant autour d’objets courants du commerce. L’idée étant de détourner légèrement la fonction de l’objet. Cette recherche sur l’objet intégré à la sculpture est une parenthèse très ludique mais je reviens à présent à des œuvres plus classiques.  
Mes dernières créations sont des installations occupant davantage l’espace et associant à l’acier des matériaux comme le bois, le papier et la pierre.